Projet de participation Journée étude

Journée d’étude « Manière de lire »

La Coopérative de l’image a créé avec le projet Pliable, des imprimés qui servent comme lieu de rencontre pour générer une création matérielle, physique et tangible, et une ré­flexion théorique à partir d’un travail photographique d’un artiste.e invité.e. Le Pliable est un lieu de rencontre, et une création en boucle, qui trouve son épicentre dans l’idée de la photographie comme œuvre ouverte, qui offre aux récepteurs-interprètes multiples lec­tures. Création en boucle parce qu’elle naît d’une création photographique.
Dans la série Lectures Photographiques (2011-2017) Rafael Serrano photographie, en va­riant les réglages d’exposition, certaines pages de six livres considérés comme des textes incontournables d’histoire, théorie et critique de la Photographie. Cette opération tech­nique et esthétique se veut, d’après l’artiste, équivalente à l’acte de lecture. Un acte qui dépasse le simple déchiffrement visuel des signes graphiques, pour réaffirmer l’acte pho­tographique face à la lettre écrite comme un acte d’interprétation.
À partir de ce travail, la Coopérative de l’image a réfléchi, avec Rafael Serrano, sur un dis­positif permettant, à la fois, de diffuser ces photographies et au même temps une nou­velle manière de les lire. Cette co-création explore, sur le plan théorique et physique, les rapports image photographique-texte, pour proposer un objet composite et singulier : le pliable.
Il s’agit d’une feuille A3 considérée comme métonymie du livre. Le pliable se donne comme un détail dans lequel on retrouve pourtant le même geste, celui de tourner une page. Sauf qu’ici la page devient le support même des images. Toutefois, c’est dans le pli qu’une chorégraphie tactile de lecture se met en place. Le pli délimite l’espace de la feuille. Des limites à dépasser, à déborder, en dépliant le pliable pour dévoiler l’image et son envers.
C’est dans ce geste que le pliable se joue. Il s’agit bien d’un Jeu car cette création contem­poraine permet d’exposer une ceuvre mais aussi de la manipuler: elle oblige le lecteur-ac­tif à tourner l’objet pour lire les textes imbriqués entre les plis.
Sens du Pliable, sens de lecture: cette co-création se propose de réfléchir aux différentes acceptions du mot sens, aussi bien celle d’une orientation que celle de la signification. Le Pliable se doit d’être accessible, partageable, d’où ce format qui incite à une diffusion qui pourrait se rapprocher de celle du livre tout en étant limité pour lui donner une singularité propre à l’œuvre.
Cet objet hybride a été conçu dans la perspective d’offrir une expérience particulière d’une œuvre – celle de Rafael Serrano, qui elle-même interroge la lecture – mais aussi de proposer une nouvelle manière de lire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s